Visite Ministérielle à La Bastide

1129075-pm-a-toulouse

Jeudi 7 juin vers 16 heures 15, le Premier Ministre Monsieur Edouard Philippe a poursuivi sous périple haut-garonnais (après le quartier sensible du Mirail à Toulouse, la Maison d’Arrêt de Muret et le siège du journal « La Dépêche du Midi ») en rendant visite à l’EHPAD de Beauchalot.

Entouré de Madame Agnès Buzyn, ministre de la santé, de Monsieur Mailhos préfet et de plusieurs élus locaux, le chef du gouvernement a arpenté les deux étages de l’établissement. Ainsi au sein du bureau « animations », il a conservé avec chaleur en compagnie de plusieurs résidents tels Monsieur Lanos et Cailler, serrant de nombreuses mains, puis il accepta de goûter une crêpe façonnée par la « célèbre » Fathy comme sa collègue de la santé Madame Buzyn.

Enfin, il s’est entretenu avec Madame Lacoste directrice de l’EHPAD, Madame Tinnes assistante de direction, Madame Balant cadre administratif, Madame Torillon infirmière coordinatrice et le personnel médical et ses différents corps de métiers.

Lors de la table ronde qui suivit, médecins, infirmiers, psychologues, ont fait part au Premier Ministre de leurs inquiétudes concernant leurs conditions de travail. Celui-ci s’est considérablement alourdi ces derniers temps et il devient de plus en plus compliqué d’assurer des soins de qualité assure Mélanie Salles, jeune infirmière qui ne voudrait pas voir sa profession sombrer en raison d’un recrutement délicat (la profession attire de moins en moins semble-t-il). Ce qui explique que les maisons de retraite comme CHU ou CHR souffrent d’un manque cruel de personnel, notamment la nuit.

Monsieur Edouard Philippe comme Madame Buzyn ont compris les craintes du personnel de Beauchalot et ils ont décidé de tendre vers un nouveau modèle pour l’accompagnement des personnes âgées face à leur nombre grandissant.

 

Monsieur Boehler, résident journaliste de l’EHPAD LA BASTIDE.

Reduction-des-depenses-sociales-Philippe-dement-et-evoque-une-anerie